CASTAGNIERS

Les origines de Castagniers

Une lettre du 13 Février 1869 (sur papier timbré à 1Fr.) et adressée à Monsieur le Préfet est à l'origine des pourparlers et démarches qui ont abouti à la création de notre Commune.

C'est si simple.
Cependant, l'agglomération d'Aspremont ne pouvait se résoudre à libérer de ses griffes ses vassaux de Castagniers et Colomars, mais ces derniers finirent par se mettre d'accord et aux élections de 1872 évincèrent le Maire d'Aspremont et mirent à sa place un Maire habitant Colomars, Monsieur CURTI, et un adjoint habitant Castagniers, Monsieur GARIDELLI.
La majorité étant pour les deux derniers, et les Aspremontois désespérant de ne jamais reprendre le pouvoir dans leur commune, votèrent la séparation. Le jour des dites élections fut un jour mémorable pour quiconque a vu le spectacle...
A l'heure dite, tous les électeurs de Colomars et de Castagniers précédés (chaque fraction) par un homme monté sur un cheval blanc*, arrivèrent sur la place Saint-Claude où, après les vivats d'usage, ils se rendirent aux urnes.

Le dépouillement du scrutin fut le coup de grâce pour Aspremont qui, ce jour-là, perdit son antique appellation de ville : pendant quelque temps. .

Enfin le partage eut lieu, et ne pouvant faire mieux, les édiles aspremontais chargèrent le plus possible les dettes sur le dos des deux nouvelles communes. Nos pères ne mirent cependant pas bien longtemps à s'en libérer et à renvoyer en même temps les bergers de Tende et leurs troupeaux.
Le plus confus fut le curé qui y perdit son agneau de Noël...
* Pour Castagniers, le cavalier était ROSTAN, et pour Colomars CURTI.
Dans le courant de l'avant-siècle dernier, notre commune était un quartier, dénommé Saint-Michel, qui dépendait de la commune d'Aspremont.

" L'agglomération principale se trouvait en dessous de la Chapelle Saint-Michel (l'église actuelle) et était alimentée en eau par la fontaine qui sourdait à cette époque à l'ombre d'un Châtaignier séculaire, abri naturel de tous les artisans passagers tels que : amoulettes, bastiers, cadaïrans et principalement rétameurs ou magnins :
d'ou le nom CASTADAI MAIGNINS.

Voilà l'origine véritable telle que je l'ai entendue raconter par les plus anciens que j'ai connus dans mon enfance. "

Paul LAUGIER

SERVOTEL CASTAGNIERS - Hotêl*** et Résidences

1976, boulevard du Mercantour - 06670 CASTAGNIERS -F-
Tél. : +33.(0)4.93.08.22.00 - Mail :

Restaurant Servella

1976, boulevard du Mercantour - 06670 CASTAGNIERS -F-
Tél. : +33.(0)4.93.08.10.62 - Mail :