HISTOIRE

Extrait du discours de Monsieur Vincent SERVELLA à l’occasion des 50 ans d’appartenance à l’association des Logis de France :

Cette aventure commença un beau jour d'automne, au retour de mon service militaire en 1953. Mon père, qui gérait sa petite épicerie et la ferme-auberge, me sentait à le recherche d'un avenir. Il me proposa un partenariat en me disant :
- Si tu restes avec moi, on va construire une salle et dix chambres.
- Ok lui dis-je, mais qui va me payer ?
- Je vais m'en occuper. Je vais faire un prêt de 50.000 Frs. Mais ce prêt fut refusé par deux fois alors que les travaux dont je m'occupais étaient bien avancés.
- Maçon, plombier, électricien, menuisier. Tous nous avaient fait confiance. Et évidemment, tous venaient voir Joseph, mon père, pour avoir leur dû.
- Inutile de vous dire que je n'étais pas fier. Cette expérience m'a beaucoup marqué. Mon père aussi qui ne désarma pas en allant rencontrer notre maire de l'époque, Monsieur Cléricy, nos élus et des notables présidents de Hôteliers-restaurateurs qui ont créé une commission.
- Une commission qui pour une fois ne fut pas créée pour enterrer le dossier. Et c'est ainsi que nous sommes sortis du trou et que la ferme-auberge-épicerie s'est transformée en hôtel des Moulins "Logis de France" avec 15 chambres.
En 1955, nous avons eu notre petit hôtel et surtout une grande salle où nous avons pratiquement "marié" la vallée. Je crois que dans cette assemblée il y a beaucoup de ceux qui se sont mis la corde au cou chez nous. A ce propos, et sans arrière pensée, j'associe mon frère (tout juste sorti de l'école hôtelière de Nice), et ma mère qui se sont mis en cuisine.
Et les bonnes années ont commencé. On a pu rembourser, on a pu économiser.
Cinq ans plus tard, en 1960, nous avons pu acheter Le Castel à Carros. Il est vrai aussi qu'à l'époque, la campagne était encore épargnée des contraintes de la carte bleue, des chèques sans provision, des charges sociales et j'en passe, pour épargner Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet... et tous les autres.
Et là, avec mon frère Pierre, ce fut le départ d'une grande aventure de Restaurateur-Bâtisseur :
- en 1965 : le Castelet rénové et agrandi permit l'ouverture d'un "Logis de France" de 30 chambres géré par mon frère et sa femme Cathy.
- en 1980 : L'ouverture du Servotel à Castagniers, 36 chambres "Logis de France" .
- en 1986 : L'ouverture du Promotel, 50 chambres "Logis de France" dans la ZI de Carros.
- en 2002 : L'ouverture du Servotel à St Isidore, 60 chambres "Logis de France" géré par ma fille Sylvie et son mari Denis.

Vous avez tout compris. Dans le cadre du futur aménagement de la vallée du var, il est vraiment temps que je me retire. Sauf à vous obliger un jour de la baptiser Vincent Servella.

Merci du fond du coeur à chacune et chacun d'entre vous.

SERVOTEL CASTAGNIERS - Hotêl*** et Résidences

1976, boulevard du Mercantour - 06670 CASTAGNIERS -F-
Tél. : +33.(0)4.93.08.22.00 - Mail :

Restaurant Servella

1976, boulevard du Mercantour - 06670 CASTAGNIERS -F-
Tél. : +33.(0)4.93.08.10.62 - Mail :